La Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) forme la branche « famille » de la Sécurité sociale française, qu’elle gère au travers le réseau formé par les 102 caisses d’allocations familiales (CAF) réparties sur tout le territoire.

 

La Direction générale de la cohésion sociale est une direction d’administration centrale travaillant sous l’autorité ou à la disposition de plusieurs ministres et secrétaires d’État, et gérée sur un plan administratif par le ministère en charge des affaires sociales et le Secrétariat général des ministères sociaux.

 

La ministre des Solidarités et de la Santé prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines de la solidarité, de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de santé. Sous réserve des compétences du ministre de l’Action et des Comptes publics, elle prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de la protection sociale.

 

Site unique concentrant toutes les actions de l’État en faveur des 16 – 25 ans : proposer des services en ligne pour les jeunes et les professionnels jeunesse et permettre l’interaction avec les publics cibles à travers les réseaux sociaux.

 

Le ministère de l’Éducation nationale est en charge de la préparation et de la mise en oeuvre de la politique du Gouvernement concernant la jeunesse au sein et en dehors du milieu scolaire, à l’accès de chacun aux savoirs et au développement de l’enseignement préélémentaire, élémentaire et secondaire.

 

L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) est un service de l’État placé sous l’autorité du ministre de la Cohésion des territoires. Il appuie le Gouvernement dans la lutte contre les inégalités territoriales et le soutien aux dynamiques territoriales, en concevant et animant les politiques de la ville et d’aménagement du territoire avec les acteurs locaux et les citoyens. Ses champs d’intervention sont interministériels : accès à l’emploi, aux soins et aux services au public, cohésion sociale, inclusion numérique, aide aux mobilités, attractivité économique, transitions écologique et numérique, redynamisation des territoires fragiles et des centres-villes en déprise…

 

La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle. En effet, la politique publique de lutte contre les drogues et les conduites addictives couvre les domaines de : recherche et observation ; prévention ; santé et insertion ; application de la loi ; lutte contre les trafics ; coopération internationale.

  

Le ministère des Outre-mer est l’administration chargée de coordonner l’action du gouvernement dans les départements d’outre-mer, les collectivités d’outre-mer, la Nouvelle-Calédonie et l’île Clipperton et de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des règles applicables dans ces collectivités.

 

  

L’INJEP (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire) est un service à compétence nationale du ministère de l’Éducation nationale. Observatoire producteur de connaissances, l’INJEP est un centre de ressources et d’expertise sur les questions de jeunesse et les politiques qui lui sont dédiées, sur l’éducation populaire, la vie associative et le sport. Sa mission : contribuer à améliorer la connaissance dans ces domaines par la production de statistiques et d’analyses, l’observation, l’expérimentation et l’évaluation. Son ambition : partager cette connaissance avec tous les acteurs et éclairer la décision publique.

 

     

Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger, entité du Groupement d’Intérêt Public Enfance en Danger. Le 119 « Allô enfance en danger » est un numéro d’appel accessible à tous et un acteur incontournable de la protection de l’enfance.

 

Entité du Groupement d’Intérêt Public Enfance en Danger, l’ONPE, a pour objectif d’améliorer les connaissances en matière de protection de l’enfance, notamment par le recensement des pratiques de prévention, de dépistage et de prise en charge concernant les enfants en risque et en danger, le recueil et l’analyse des données et des études sur la protection de l’enfance, ainsi que le développement et le financement de recherches en la matière.